LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - juillet 1876

[Juillet 1876]

Ma chère maman,

Rien de bien neuf ; la tante Marie est partie dimanche à 4 h 25 ; elle n’avait pas eu le temps de changer d’idée pour Raymond la veille parce qu’elle avait été à Neuilly. Mme Ficatier1 est partie avec deux ballons du Louvre, aux grandes protestations de la tante Marie.

Elle a deux passions, celle des petits chiens et celle des emplettes ; elle s’arrête à chaque petit chien et à chaque boutique qu’elle rencontre.

J’ai ensuite été à St Cloud rejoindre les Leblond et Olleris. Je n’ai rien reçu de la tante Odile2.

 


  1. On peut supposer qu’il est question ici de la grand-mère maternelle de Raymond Poincaré, Marie Sophie Ficatier (1818-1892).

  2. Il est question ici d’Odile Comon.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - juillet 1876

Incipit (ahpo:incipit)

Rien de bien neuf; la tante Marie est partie dimanche à 4 h 25; ...

Date (ahpo:writingDate)

1876-07

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0254

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Sujet (dcterms:subject)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

4

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

1

Transcription de (bibo:transcriptOf)

Numéro (ahpo:letterNumber)

254

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Juillet 1876 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 27 October 2020, http://henripoincare.fr/s/Correspondance/item/3781

Scan