LettrePoincaré à Guccia, 1904-07-30

H. Poincaré to Giovanni Battista Guccia

[30.07.1904]11Le manuscrit porte une annotation de main inconnue: “30.7.1904”.

Mon cher ami,

Je n’irai pas à Heidelberg parce que je pars le 6 Août pour St Louis. Jusque-là vous pouvez m’écrire à Paris.

Votre tout dévoué,

Poincaré

Et bien, votre Pallizolo, il triomphe.22Raffaele Palizzolo (1845-—1910), conseiller municipal de la ville de Palerme. Soupconné d’avoir mandaté le meurtre en 1893 de l’ancien gouverneur de la Banque de Sicile, Emanuele Notarbartolo, Pallizzolo a été acquitté par un jury au Cour d’assises de Florence le 23.07.1904 (Dickie 2007, 177).

ALS 1p. Circolo matematico di Palermo.

Références

Titre (dcterms:title)

Poincaré à Guccia, 1904-07-30

Incipit (ahpo:incipit)

Je n'irai pas à Heidelberg parce que je pars le 6 Août pour St Louis.

Date (ahpo:writingDate)

1904-07-30

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe signée

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

0

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

1

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Licence (dcterms:license)

« Poincaré à Guccia, 1904-07-30 ». La Correspondance Entre Henri Poincaré Et Les mathématiciens. Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 13 July 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/11271

Scan