LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - avril 1875

[Avril 1875]

Ma chère maman,

Je suis sorti hier ; j’ai d’abord été retrouver la tante Marie1 à l’hôtel. Nous n’avons rien fait de digne de remarque le matin. L’après midi nous avons attendu Gonzalve2 et nous avons été nous trois Raymond à la Porte St Martin. La tante Marie nous avait fait des amphis de recommandations pour ne pas nous faire écraser par les sapins sur les bouls [boulevards]. On jouait Iphigénie3 avec Agar (les autres nuls) et une confé [conférence] de Deschanel4. Nous avons été de là dîner chez Madame Olleris qui m’a dit de te dire des tas de choses relatives à tes rideaux, et à tes lézardes5 (sic).

Antworte.

1. Es ist nicht eine Wirkung.

2. Ich weiß nicht wie lange Zeit gibt es zwischen den beiden Zufällen.

3. wir kennen nicht den bedeutendsten Schauspieler des ersten Zufalls.

4. Ich weiß nicht ob er noch lebt.

5. Er war wahrscheinlich nicht dumm.

6. Er hatte eine ziemlich schöne Stellung.

7. Es kann unter einen von unseren fünf Sinnen fallen6.

Frage.

1. War die Stelle der kohlensäuremolecul von der Begegnung von zwei Linien, von einer Linie und einer Fläche, von drei Flächen, von einer Bedingung von Entfernung von einem andren Punkte, von mehreren solchen Bedingungen, entschieden.

2. Ist der Augenblick des letzten Zufalls ganz damit entschieden, daß du gesagt hast, daß es geschehen ist als miss Courtet sich gesetzt hat.

Nur für den ersten Zufall.

3. Ist dieses Thier Trojas Pferd.

4. Ich kann nicht glauben daß so viele verschiedene einfälten Körper sich in einem chemischen und cristallisirungsfähigen Stoffe sich finden können. also erblicke ich die chemische Stoff in welchem dieses Atom war, und nicht die Körper mit welchen es gemischt und nicht ver bunden war, und frage dich ob es drin, Sauerstoff, Azot, Wasserstoff, andrer Metall als Wasserstoff 7.

5. Für die andren Zufälle:

Ist der zweite Zufall, der dritte, der vierte in Frankreich, Deutschland, Italien, Spanien, England, Portugal, Belgien, Niederländen, Schweiz geschehen oder in Griechenland.

6. Ist der zweite Zufall, ehe die Könige aus Roma ausgejagert worden sind, vor dem Anfange des Peloponisch Krieges, vor der Schacht von Issus, vor der Schlacht von Zama, vor der Schlacht von Kharsale geschehen.

7. Ist der dritte Zufall, der vierte, vor Alariks Geburt, vor Karls des Großen Geburt, vor Jügens [1 mot illisible] Lagers, Philipps des sechsten, Franzes des ersten, Heinrich des vierten, Ludwigs des vierzehnten, Ragoleon’s des ersten Thronbesteigung geschehen8.

 


  1. Marie-Nanine Poincaré. Voir la page 381.

  2. Gonzalve Olleris.

  3. Poincaré évoquait probablement une représentation de la tragédie de Racine. Quant à Agar, il s’agissait d’une œuvre du poète Paul Collin (1843-1915) représentant une scène biblique ; elle était mise en musique par Georges Jean Peiffer.

  4. Il s’agit sans doute d’une conférence d’Émile Deschasnel .

  5. En passementerie, une lézarde est un petit galon festonné dont la chaîne se contourne comme la queue d’un lézard et qui sert à cacher les coutures des étoffes ou leur ligne de jonction avec le bois d’un meuble.

  6. Traduction de l’allemand : « Réponse. 1. Ce n’est pas un effet. 2. Je ne sais pas combien il y a de temps entre les deux péripéties. 3. Nous ne connaissons pas l’acteur le plus remarquable de la première péripétie. 4. Je ne sais pas s’il vit toujours. 5. Il n’était probablement pas bête. 6. Il avait une assez belle position. 7. Cela peut tomber sous l’un de nos cinq sens. »

  7. Traduction de l’allemand : « Question. 1. La place de la molécule de gaz carbonique était-elle déterminée par la rencontre de deux lignes, d’une ligne et d’une surface, de trois surfaces, d’une condition de distance d’un autre point, de plusieurs conditions de ce genre. 2. Le moment de la dernière péripétie est-il déterminé entièrement du fait que tu as dit qu’elle a eu lieu lorsque miss Courtet s’est assise. Uniquement pour la première péripétie. 3. Cet animal est-il le cheval de Troie ? 4. Je n’arrive pas à croire que tant de corps simples différents puissent se trouver dans une substance chimique et capable de cristalliser. C’est pourquoi j’aperçois la substance chimique dans laquelle se trouvait cet atome, et non pas les corps avec lesquels il était mélangé et non pas combiné, et je te demande si dedans, oxygène, azote, hydrogène, autre métal que l’hydrogène. »

  8. Traduction de l’allemand : « 5. Pour les autres péripéties : la deuxième, la troisième, la quatrième péripétie a-t-elle eu lieu en France, Allemagne, Italie, Espagne, Angleterre, Portugal, Belgique, Pays-Bas, Suisse ou en Grèce. 6. La deuxième péripétie a-t-elle eu lieu avant que les rois aient été chassés de Rome, avant le début de la guerre du Péloponnèse, avant la bataille d’Issos, avant la bataille de Zama, avant la bataille de Kharsale. 7. La troisième, la quatrième péripétie a-t-elle eu lieu avant la naissance d’Alaric, la naissance de Charlemagne, devant la camp de [1 mot illisible], de Philippe VI, de François 1er, de Henri IV, de Louis XIV, de l’accession au trône de Ragoléon 1er ».

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - avril 1875

Incipit (ahpo:incipit)

Je suis sorti hier; j'ai d'abord été retrouver le tante Marie à l'hôtel. ...

Date (ahpo:writingDate)

1874-04

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0156

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Sujet (dcterms:subject)

(fr) Jeux littéraires  ;
(fr) Théâtre et opéra

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

3

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

3

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Numéro (ahpo:letterNumber)

156

Langue (ahpo:language)

fr

Oeuvres citées (ahpo:citeOEuvre)

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Avril 1875 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 12 July 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/13716

Scan