LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - 1 mai 1874

[1er mai 1874]

Ma chère maman,

La visite du ministre m’avait fait totalement oublier le topo que je t’avais écrit hier de sorte que je ne l’ai mis à la poste que ce matin. Nous sommes sortis hier et nous avons eu prolonge. Je suis retourné à Orphée1, voici comment ; toute la famille Rinck et toute la famille Barré, Octave compris, y allaient ; je voulais d’abord les planter là ; quand je me suis aperçu qu’on ne donnait pour ainsi dire rien nulle part ; Croizette2 est malade ; etc. Alors j’ai fini par me décider à aller avec eux ; nous ne pourrons probablement pas aller au théâtre ensemble, parce que Vacquant3 va mourir ou est mort. La visite de du Barrail s’est passée sans incident particulier. On nous a fait défiler, puis faire l’exer [l’exercice] ; il a fait un certain nombre de fours4 ; il a demandé à Lecornu s’il était arrivé par l’intelligence ou par le travail ; il m’a demandé si je voyais cela clair comme le soleil. Il avait la rage de demander aux serpents s’ils voulaient se faire tilleurs. Il faisait four sur four. À la fin il en trouve un ; enhardi par ce premier succès il lui demande son rang actuel ; 192 répond le larbin. Il va alors à Courbebaisse et lui dit, vous vous destinez sans doute à la carrière militaire ; Non, mon général ; à la carrière civile, alors ; Non, mon général. Qu’est-ce que vous voulez faire alors ; je veux être marin mon général5.

 


  1. Il s’agit probablement de l’opéra-bouffe Orphée aux enfers d’Hector Crémieux et Élie Halévy. Mis en musique par Jacques Offenbach, cet opéra avait été créé en octobre 1858 au théâtre des Bouffes-Parisiens. Il avait été repris, dans une version un peu différente, au théâtre de la Gaîté à partir du 7 février 1874 ; il avait alors connu un énorme succès populaire, permettant au théâtre d’engranger des recettes considérables.

  2. Sophie Croizette était une actrice très célèbre dans les années 1860-1870.

  3. Vacquant devait mourir le 3 mai 1874.

  4. Four : échec.

  5. En réalité, Courbebaisse fit carrière dans l’artillerie.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - 1 mai 1874

Incipit (ahpo:incipit)

La visite du ministre m'avait fait totalement oublier le topo ...

Date (ahpo:writingDate)

1874-05-01

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L1874-05-01-HP_EP

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

2

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

2

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Numéro (ahpo:letterNumber)

059

Langue (ahpo:language)

fr

Oeuvres citées (ahpo:citeOEuvre)

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - 1 Mai 1874 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 1 October 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/13837

Scan