LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - décembre 1875

[Décembre 1875]

Mittwoch Mittag

Ma chère maman,

Rien de neuf depuis mardi soir ; je t’ai mis la lettre à la poste sans timbre parce que je n’avais plus pensé à l’anglais et que je n’avais pas eu le temps d’en acheter. Chrétien1 et Engel sont tous deux contents de leurs compos mais ce qui contente surtout Chrétien c’est qu’il passe le 1er et qu’il sera à Nancy vers le 8 janvier. Les comparaisons de Nancy et de Paris continuent.

J’ai vu hier Gilliot, Desmure2, Bloch et Weiss qui étaient réunis dans la chambre de Gilliot. Je m’en vais retourner chez Bonnet.

Donnerstag.

Je ne l’ai pas trouvé. Hier M. Daubrée est venu dans mon binet de dessin. Il a été [2 mots illisibles en allemand] autant du moins qu’il paraît susceptible de l’être. Il m’a reparlé de ma lettre et a eu l’air de se moquer de l’adminis [administration].

Hier soir j’ai dîné chez Mme Olleris avec Mme de Baudot et les Rinck. [2 lignes illisibles en allemand]. Ils m’ont encore raconté l’histoire en question et ils m’ont invité à venir à Bleau et même à y coucher.

Ils m’ont demandé des nouvelles de leur paquet. La maison de Mme Olleris était remplie de paquets.

My dear sister, you have written happy without h. My father Chrétien has readed his composition yesterday. I have not seen him (besides?) it; I don’t know weither he is satisfied.

He is very satisfied ; he is cotirt the first of the three candidates who have readed soon, and who are the strong for the anatomy3.

 


  1. Georges Henri Chrétien Hartmann.

  2. Jean Desmure avait fait partie de la promotion 1872 de l’École polytechnique. Sorti 15e en 1875, il s’était ensuite orienté vers les ponts et chaussées. Il fit carrière au sein de la Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée.

  3. Poincaré mélange ici un (mauvais) anglais avec du jargon polytechnicien. Cette phrase voudrait dire en substance (?) : « il cote la première des trois candidates qui ont lu rapidement, et qui sont les meilleures en termes d’anatomie ».

 

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - décembre 1875

Incipit (ahpo:incipit)

Rien de neuf depuis mardi soir; je t'ai mis la lettre à la poste ...

Date (ahpo:writingDate)

1875-12

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0226

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Sujet (dcterms:subject)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

1

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

2

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Mots d'argot polytechnicien cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatArgot)

Numéro (ahpo:letterNumber)

226

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - décembre 1875 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 31 October 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/13933

Scan