LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - 27 juin 1878

[Vers le 27 juin 1878]

Où est Bonnefoy ?

Telle est la question du jour ; aujourd’hui mardi à 10 h ½ pas de nouvelles ; je pense qu’il est parti immédtt [immédiatement] p. Christiania1 qu’il ira de là à Kragerö2 et reviendra ens. [ensuite] à Christiania. Je l’y trouverai donc à l’hôtel Victoria –

Tu dois t’étonner de voir que je suis resté 2 jours à Copenhague ; je l’ai fait pour 3 raisons la 1ère c’est qu’aucun musée n’est ouvert le lundi la 2de c’est que j’espérais une lettre de Bonnefoy qui n’est pas venue la 3e c’est qu’avant-hier en chemin de fer ma joue a gonflé démesurément ; cela ne faisait pas mal d’abord, même sur les Belt grâce à la précaution que j’avais prise de mettre mon capuchon ; mais hier cela recommença encore et me fit mal. De plus je n’avais plus faim et j’avais le roulis ; je n’aurais pas voulu m’embarquer comme cela ; aujourd’hui cela va beauc. [beaucoup] mieux.

Les rois de Danemark se sont payés une quantité de châteaux hors de proportion avec leur budget et une q. [quantité] de statues hors de prop [proportion] avec leurs exploits. Hier j’ai été aux parcs de Rosemborg et de Friedricksberg ; j’ai mis ma lettre à la poste non sans peine car je ne trouvais pas de timbres postes. Auj. [aujourd’hui] j’ai vu la Frue Kirke et le musée Thorwaldsen3 et je vais aller voir ce j. [jour] le musée des Nordiske Oldsager4. J’ai fait connaiss. [connaissance] avec un docteur allemand qui part pour la Norvège5.

O Grand Balthasar6 tes prédictions se sont accomplies – Je ne voulais rester qu’½ journée à Hambourg et 1 jour à Copenhague et voilà que je suis resté 1 j à H. et 2 j. à C. [1 jour à Hambourg et 2 jours à Copenhague] comme tu me l’avais conseillé.

Temps touj [toujours] magnif. [magnifique]. Écris à Throndhjem7 poste restante.

Jeudi matin en chemin de fer pour revenir à [2 mots illisibles]. Grâce à la h. prot. [grâce à la haute protection] du Dr Hedinger président des [8 lignes et demi illisibles]8 très bien faire comme l’indique son nom dit – De plus il était décoré de 5 ordres diff [8 mots illisibles]

[plusieurs lignes illisibles] je fais la connaissance d’un commis voyageur zouave pontifical et garde du corps in partibus d’Henri V en 18739. Il se trouvait que le dr Hedinger était un peu rococo – À Malmö10 je fais au buffet, une grde [2 mots illisibles] se terminant par le mot beefsteack.

On me répond beefsteack [2 mots illisibles] j’attends un quart d’heure, je reviens et je répète beefsteack, beefsteack – immédtt [immédiatement] de tous les coins de la salle se lèvent 5 ou 6 MM. qui me disent. Pardon est-ce que vous ne parleriez p. [pas] français et ils m’expliquent le régime des buff. [buffet] suédois – Dès qu’on entre dans la salle du buff [buffet] on p. [peut] y prendre tout ce qu’on veut c’est touj [toujours] le même prix – Une grande table est au milieu et chacun tâche d’attraper ce qu’il peut – Je cocone avec l’un de ces messieurs –

Nuit bien passée malgré soleil matinal et minuit trop clair, matériel confortable. « Chaleur sibérienne » me dit un Saxois (sic) qui essaye de parler français jusqu’à 1 h du matin le [4 mots illisibles] après 3 h c’est le soleil. rade de Copenhague magnifique – Suède = lacs sur lacs ; plus de 50 lacs aussi grds [grands] en moyenne que celui du Bourget sur mon trajet d’hier –

Dernières nouvelles – jeudi soir, Bonnefoy retrouvé à Christiania est déjà reparti avec chemin de fer pour toucher porphyres. Ne l’ai pas accompagné parce qu’un peu fatigué de mes 21 h de chemin de fer11. Vu [Storething]

 


  1. Christiania – ou Kristiania – est l’ancien nom de la ville d’Oslo.

  2. Kragerø – Poincaré écrit Kragerö – est une petite ville norvégienne du comté de Telemark située à environ 200 kilomètres au sud d’Oslo.

  3. Le musée Thovaldsen – Poincaré écrit Thorwaldsen – est dédié à l’œuvre du sculpteur néoclassique danois Bertel Thorvaldsen (1770-1844).

  4. Le musée des antiquités du Nord de Copenhague. Il s’agit aujourd’hui du musée national.

  5. Dans ses lettres de Suède et de Norvège, Poincaré évoque à de nombreuses reprises la figure de ce docteur, qu’il désigne comme le docteur Hedinger. Il pourrait s’agir de Friedrich August Hedinger (1841-1910), un médecin allemand originaire de Stuttgart.

  6. Ce prénom revient en permanence dans le récit de voyage en Scandinavie. Il est sans doute question de Balthazar Mathis  (Poincaré écrit Balthasar).

  7. Trondhjem : Trondheim.

  8. L’encre de la troisième page de cette lettre est presque totalement effacée et de nombreux passages sont illisibles.

  9. Il est question ici d’Henri d’Artois, comte de Chambord (1820-1883). Petit-fils de Charles X il était l’un des prétendants au trône de France et il avait été un éphémère roi de France du 2 au 7 août 1830, sous le nom d’Henri V.

  10. Malmö se trouve à l’extrême sud de la Suède, à 8 kilomètres de Copenhague. Aujourd’hui, un pont relie les deux villes mais à l’époque de Poincaré il était nécessaire de faire le trajet en bâteau.

  11. Le trajet entre Copenhague et Oslo représente environ 650 kilomètres.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - 27 juin 1878

Incipit (ahpo:incipit)

Où est Bonnefoy ?

Date (ahpo:writingDate)

1878-06-27

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0298

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

6

Identifiant dans les archives locales (ahpo:identifierInLocalArchives)

CD n° 37

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

4

Noms cités (ahpo:citeName)

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Numéro (ahpo:letterNumber)

298

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - 27 Juin 1878 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 30 September 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/3667

Scan