LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - mai 1876

[Mai 18761]

Cherbourg samedi soir

11 h soir

Je ne t’ai pas écrit depuis jeudi matin. Nous sommes donc arrivés à Bayeux. Arrivés là nous avons trouvé un type intelligent qui recevant une dépêche annonçant l’arrivée de 28 personnes avait amené un sapin à 4 places. Gnde irae2. Nous en profitons pour visiter la cathéd. [cathédrale] où un prêtre complaisant nous fait tout voir. La cath. est très belle romane en bas, gothique en haut avec des tours et un clocheton à l’inverse des trans [transepts] avec la nef. Nous vîmes aussi la tapisserie de la reine Math [Mathilde].3

Enfin les sapins sont prêts nous n’allons pas à Port en Bes [Port-en-Bessin] au N. [nord] mais au S. [sud] dans le lias4, le trias [1 mot illisible] houiller. Rien de particul. Nous couchons à Valognes petit trou vesouliforme5. Le trias normand ne ressemble pas au jura6 normand. Il y a un très grand bois, ce que je n’avais pas vu depuis l’éocène et des prairies d’une étendue grand ε  (Isigny).

Hier promenade Cotentinoise.

C Caen

C1 Cherbourg

V Valognes

L Littry

S Subles

B Bayeux

Le Cotentin a un aspect semi breton quoique plus accidenté. La journée d’hier n’a rien offert de particulier qu’une grande bataille où j’ai perdu un chapeau de la valeur de 0 fr 50 et où je n’ai pas trouvé de cardiola interrupta7. Aujourd’hui Cherbourg Les Pieux, le Bozal, Dielette [2 mots illisibles], Cherbourg. J’ai vu toutes ces localités de l’œil gauche vu que j’avais un coup d’air sur l’œil droit. Aux Pieux lieu dominant qui serait fort étendue si on ôtait les maisons. Maison à volets verts à un étg [étage] avec 5 fenêtres et une cour trapézoïdale devant (?) elle était à gauche sans quoi je ne l’aurais pas vue.

Au Bozel déjeuner rustique. De Bozel à Dielette par Flamanville la plus belle vue maritime que j’aie jamais vue avec falaises granitiques.

Plan des Pieux

partie

à droite

inconnue

E grande rue

A espèce de mairie fermant
l’[1 mot illisible]

C place où s’ébattent quelques échantillons de la race porcine

B 2de grandes maisons

D maison aux volets verts

 


  1. Comme la précédente, cette lettre a été écrite à la hâte. Elle est donc très difficile à déchiffrer.

  2. Gnde irae : grande colère.

  3. La tapisserie de la reine Mathilde, c’est-à-dire la tapisserie de Bayeux qui décrit la conquête normande de l’Angleterre en 1066.

  4. La période géologique du Lias correspond au Jurassique inférieur.

  5. Référence peu sympathique à la ville de Vesoul dans laquelle, ironie du sort, Poincaré devait commencer sa carrière en tant qu’ingénieur des mines [L. Rollet 2010a].

  6. Poincaré veut sans doute dire « Jurassique ».

  7. Cardiola interrupta est une espèce de bivalve fossile.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - mai 1876

Incipit (ahpo:incipit)

Je ne t'ai pas écrit depuis jeudi matin.

Date (ahpo:writingDate)

1876-05

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0235

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Sujet (dcterms:subject)

fr Course géologique en Normandie

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

fr Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

4

Identifiant dans les archives locales (ahpo:identifierInLocalArchives)

CD n° 27

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

4

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Références Bibliographiques citées dans l'apparat (ahpo:citeApparatBiblio)

Numéro (ahpo:letterNumber)

235

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Mai 1876 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 24 janvier 2022, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/3779