LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - mars 1877

[Mars 1877]

Cher a. n.

Why do you think that Mr Tannery was very original. I wish to see you in such a situation; with a gentleman, you don’t know, neither from Eve nor from Adam. My charming female cousin is Mr Rambaud1. He2 has been one or two years professor of taupins in Caen where Lecornu has been one of his scholars.

Mon autographe de Mystère3

Me cause de l’enchantement.

Et Boutroux pourra, je l’espère,

Débiter tout son boniment

Sans se tromper aucunement.

Avec mes notes de voyage,

Je garde précieusement

Ces deux lignes, fidèle image

De l’intéressant caractère

De l’impénétrable Mystère.

Pour nous la Hongrie et l’Autriche

Nous attire invinciblement

Nous serons dix assurément

Pour voir cette terre si riche

Par ses importants gisements.

Il faudra que pour ce voyage

Bon gré mal gré l’on se partage

En quelques petits régiments

Sans quoi l’industrie allemande,

Devant pareille invasion,

Repousserait notre demande,

Et point d’autorisation 4!

Chancourtois pour les Vosges penche5.

Mais c’est bien sûr vers les Ballons

Que par Mulhouse nous allons

Sauf si la ligne qui s’embranche

À Nancy vers Charme, Épinal,

Organise ses trains moins mal.

Moi je reviendrai sans nul doute

Par ladite route

Sur Nancy

Mais vraiment je ne sais pas si

Nous pourrons voir à notre table

Des cerfs la cohorte admirable.

 


  1. Cette référence à Alfred Rambaud est plutôt elliptique. Il ne faut sans doute pas prendre le terme de « cousin » dans son sens familial car il ne semble pas qu’il y ait eu des connexions entre les familles Poincaré et Rambaud. En revanche, ce terme de « cousin » peut être pris dans son sens figuré de relation privilégiée ou d’affinité amicale, professorale ou symbolique. Il semble ainsi renvoyer aux liens qui s’étaient tissés alors entre Poincaré et Tannery par l’intermédiaire d’Alfred Rambaud, ami intime de la famille Poincaré (voir la note 3, lettre 5). Cette hypothèse n’explique pas, en revanche, l’emploi du féminin.

  2. Cette phrase renvoie au parcours de carrière de Jules Tannery à Caen. En 1871, il avait été nommé chargé de cours au lycée de Caen, avant d’être nommé, en 1873, préparateur et conservateur des collections à l’École normale supérieure.

  3. Mystère est le pseudonyme de Marcel Bonnefoy dans plusieurs lettres.

  4. Ces quelques vers constituent les seules traces du voyage d’étude de Poincaré en Autriche Hongrie lors de sa deuxième année à l’École des mines. Poincaré avait effectué son voyage durant l’été 1877 avec ses camarades de promotion Marcel Bonnefoy et Jules Petitdidier, ainsi qu’avec Léon Lecornu, qui était quant à lui dans sa troisième année d’études à l’école. Le périple de près de trois mois devait emmener les quatre étudiants jusqu’à Vienne puis dans différentes régions métallurgiques et minières : Prague, Cracovie, Budapest, la région montagneuse du Banat et les centres industriels autour de la ville de Reşiţa (aujourd’hui située en Roumanie). Le journal de voyage des quatre étudiants, rédigé en commun, est conservé à la bibliothèque patrimoniale de l’École des mines de Paris (cote 1877 595) ; il fait deux volumes et contient huit mémoires très détaillés sur l’industrie métallurgique et minière des régions visitées : Application de l’acier fondu à l’industrie des chemins de fer en Autriche et Étude des phénomènes d’éruption et d’émanation en Toscane (Lecornu), Usine de Brixlegg (Tyrol) et Gîtes de graphite de Bohème (Bonnefoy), Forge de Resicza (Reşiţa) et mines de fer du voisinage et Le sel en Autriche (Petitdidier), Fabrication de l’acier dans le Banat et Machines d’épuisements en Bohème (Poincaré). Pour plus de détails sur ce voyage, voir [A. Vasilescu & M. Stavinschi 2016].

  5. Voir la lettre précédente.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - mars 1877

Incipit (ahpo:incipit)

Why do you think that Mr Tannery was very original.

Date (ahpo:writingDate)

1877-03

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0284

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

5

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

2

Mots d'argot polytechnicien cités (ahpo:citeArgot)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Références Bibliographiques citées dans l'apparat (ahpo:citeApparatBiblio)

Numéro (ahpo:letterNumber)

284

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Mars 1877 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 31 October 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/4104

Scan