LettreHenri Poincaré à Aline Poincaré - août 1878

[23 ou 24 août 18781]

Comment vas-tu ? Bien.
Quand penses-tu revenir ? Le 12 Septembre si je ne vais pas à Åtvidaberg2, le 15 si j’y vais.
À quelle adresse dois-je encore t’écrire ? Écris à Gothembourghôtel Götha Källare si tu écris tout de suite
On m’a demandé aujourd’hui 150 f, avec les 250 autres. Cela ne fait que 400 f. N’as-tu donc pas pris davantage ?

J’ai touché :

250 frs. à Christiania.

250 frs. à Bergen.

250 frs. à Christiania.

150 frs. à d°.

De plus Balthasar3 m’a prêté 100 kronor ; car nous ne devions partir que le 16 et nous nous sommes décidés à partir le 15 à 8 h 41 quand il était déjà 5 heures du soir et que les banques étaient fermées. J’aurais pu m’en passer ; puisque je suis revenu à Stockholm sans avoir touché à son billet de 100 kronor.

C’est un très beau garçon ? Oui
Quel est ton itinéraire en revenant ?

Åtvidaberg est toujours en question.

Gothembourg – Trollhättan

Malmö – Copenhague – Hambourg – Cologne – le même chemin car c’est le plus court.

Avez-vous toujours un temps orageux ? Il l’est redevenu depuis Dannemora. Avant temps superbe.
Tes affaires sont-elles en très mauvais état ?

Non.

Mets-tu tes grosses bottes quand les autres sont percées ?

Elles ne sont pas percées.

 


  1. Comme d’autres lettres plus anciennes, cette lettre fonctionne sur le principe des questions / réponses. Poincaré se contente ainsi de répondre dans la colonne de droite aux questions qui lui ont été envoyées par sa mère.

  2. Åtvidaberg est une ville située au sud ouest de Stockholm, à plus de 350 kilomètres de la précédente étape de Poincaré (Domnarvet). La question de l’opportunité d’un déplacement vers Åtvidaberg revient régulièrement dans les lettres suivantes. Poincaré se demande s’il existe encore une activité minière dans cette ville et conclut manifestement que ce n’est plus le cas. Il semble pourtant que les mines de cuivre de cette ville étaient en activité dans les années 1870. Elles ne devaient fermer qu’après la Première Guerre mondiale.

  3. Balthazar Mathis.

Titre (dcterms:title)

Henri Poincaré à Aline Poincaré - août 1878

Incipit (ahpo:incipit)

Bien.

Date (ahpo:writingDate)

1878-08-23

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Identifiant (dcterms:identifier)

L0318

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Sujet (dcterms:subject)

fr Voyage d’étude en Norvège et en Suède (1878)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

fr Lettre autographe

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

6

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

2

Noms cités (ahpo:citeName)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Numéro (ahpo:letterNumber)

318

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Laurent Rollet

Licence (dcterms:license)

« Henri Poincaré à Aline Poincaré - août 1878 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 29 janvier 2023, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/4346