LettreGösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 30 avril 1905

Djursholm le 30 Avril 1905

Mon cher ami,

J’ai reçu avec la plus vive joie l’assurance que vous vous êtes décidé enfin de nous rendre la visite si longtemps promise. Je vous propose de venir ici vers le milieu du mois de Juin. Vous me ferez le plaisir de loger chez moi.

L’excursion pour Norrland et Lappland à Lofodden vaut certainement la peine et pourra se faire dans très peu de jours. Je tacherai en même temps d’arranger de manière que vous auriez l’occasion de voir les merveilleuses expériences de M. Birkeland1 à Nododden ainsi que le four électrique2 de M. Héroult. Il faut aussi que vous voyez le roi. Veuillez donc apporter un habit noir et des décorations. (Vous pouvez déposer cela chez moi en allant vers le Nord).

Vous feriez de même un très grand plaisir au roi en apportant pour lui, reliés avec un O et couronne royale sur le battant, vos deux livres populaires “La science et l’hypothèse3 et “la valeur de la science.”4

Veuillez me faire savoir quelques jours d’avance le jour de votre arrivée de manière que je puisse tout arranger pour vous.

Dans l’espoir de vous serrer bientôt la main ici en Suède je vous prie d’agréer l’expression de mon ancienne et fidèle amitié.


Apparat critique 

  1. Birkeland avait élaboré en 1896 une théorie qui permettait d’expliquer le phénomène des aurores boréales. Selon la théorie de Birkeland, le vent solaire, constitué de particules chargées électriquement et projetées dans l’espace lors d’explosions solaires entre en collision avec le champ magnétique terrestre qui se déforme sous la pression. Les particules sont en quelque sorte capturées par le champ magnétique terrestre et les plus énergétiques d’entre elles sont alors animées d’un mouvement de va-et-vient entre les deux pôles jusqu’au moment où elles interagissent avec les molécules d’azote et d’oxygène de l’atmosphère.

    Birkeland reconstituait en laboratoire des “aurores boréales” en bombardant dans une chambre sous vide une sphère magnétisée par des électrons. La sphère représentait la terre et les électrons le vent solaire. Il constatait alors que les électrons étaient entraînés par le champ magnétique vers les pôles magnétiques de la sphère.

  2. Héroult a inventé en 1900 un four à arc électrique qui a permis le développement de l’électrométallurgie. Les industriels suédois se sont intéressés très tôt à l’électrométallurgie en raison des ressources hydroélectriques importantes de la Suède.

  3. Poincaré (1902).

  4. Poincaré (1905).


Références

Poincaré, Henri. 1902. La science et l’hypothèse. Paris: Flammarion.

———. 1905. La valeur de la science. Paris: Flammarion.

Titre (dcterms:title)

Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 30 avril 1905

Incipit (ahpo:incipit)

J'ai reçu avec la plus vive joie l'assurance ...

Date (ahpo:writingDate)

1905-04-30

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Brouillon document dactylographié

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

215

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

1

Noms cités (ahpo:citeName)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Langue (ahpo:language)

fr

Publié sous la référence (ahpo:publishedInReference)

CHP 1:215

Éditeur (dcterms:publisher)

Licence (dcterms:license)

« Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 30 Avril 1905 ». La Correspondance Entre Henri Poincaré Et Gösta Mittag-Leffler. Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 30 September 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/6722

Scan