PersonneCarvallo, Emmanuel (1856-1945)

Emmanuel Carvallo (1856–1945) fait ses études à l’École polytechnique (1877), comme son père et ses frères Joseph (1873) et Julien (1883). Il soutient une thèse de mathématiques sur l’optique théorique à la Sorbonne en 1890, dont Poincaré rédige le rapport officiel (H. Poincaré: Rapport sur la thèse de Carvallo ). La même année, Carvallo devient examinateur en mécanique à l’École polytechnique. Membre de la société mathématique de France et de la société française de physique, Carvallo enseigne des cours d’électricité à l’École pratique d’électricité industrielle, et entre 1909 et 1920 il est directeur d’études à l’École polytechnique.

Sa correspondance avec Poincaré porte sur sa candidature à la chaire de physique à l’École polytechnique, laissée vacant par le décès d’Alfred Cornu.

 
 

Nom complet (dcterms:title)

Carvallo, Emmanuel (1856-1945)

Prénom (ahpo:firstName)

Emmanuel

Nom de famille (ahpo:familyName)

Carvallo

Fiche VIAF (ahpo:viafIdentifier)

Chapitre (ahpo:hasDedicatedChapter)

Date de naissance (ahpot:birthDate)

1856

Date de décès (ahpot:deathDate)

1945-01-30

Nationalité (ahpot:citizenship)

Français

Lieu de naissance (ahpot:birthPlace)

Situation sociale et professionnelle (ahpot:socialAndProfessionalStatus)

Scientifique

Discipline (ahpot:scientificField)

Mathématiques
Physique

Lieu d'exercice (ahpot:workPlace)

Paris

Formation initiale (ahpot:education)

Polytechnicien 1877

est membre de (groupe) (ahpot:isMemberOf)

Société mathématique de France

Description (dcterms:description)

Mathématicien français, directeur des études à l’École polytechnique

Filtrer par propriété

envoyéPar
Titre Libellé alternatif Classe
Carvallo à Poincaré, 1902-10-29 Expéditeur Lettre
écritPar
Titre Libellé alternatif Classe
Étude théorique et expérimentale de la dispersion dans les cristaux, en particulier de la disparition des rayons calorifiques obscurs Auteur Thèse