LettreAnnibale Riccò à Henri Poincaré, 21 juin 1899

Catania, le 21 Juin 18991
R. Osservatorio di Catania — Sezione astrofisica — Direzione — Num. 481
Directeur de l’Obs. de Catane Oggetò Position de l’Observatoire de Catane

Monsieur le Président du Bureau des Longitudes, Paris

Monsieur,

J’ai l’honneur de vous informer que nous avons fait le calcul préliminaire des observations faites par M. Zona2 et moi en 1894 pour la détermination de la difference de longitude entre Catane (Lunette des passages) et Palerme (Cercle Méridien); il est resulté :

\(6^m.54^s,8\)

ce qui donne pour longitude de Catane

\(12^\circ.44'.56'' = 0^h.50^m.59^s,7\) E. Paris

Je vous rappelle aussi que la latitude de Catane (lunette des passages), d’après la determination de M. Zona en 1894, est

\(+ 37^\circ.30'.13'', 25\)

Agréez, Monsieur, les sentiments de haute considération de Votre très dévoué

A. Riccò3


Apparat critique 

  1. Le manuscrit porte une annotation à l’encre rouge de main inconnue :“Séance du 28 Juin 1899”.↩︎

  2. Temistocle Zona (1848–1910), astronome.↩︎

  3. Annibale Riccó (1844–1919), sort du Polytechnique de Milan et de l’université de Modena en 1868, avec une laurea en sciences naturelles. Il enseigne mathématiques et physique à Modena, où il est également assistant à l’observatoire météorologique. En 1878, il devient professeur de physique à l’école d’ingénieurs de Naples et, deux ans plus tard, à Palerme. En 1899, il est astronome adjoint à l’observatoire de Palerme. Riccó est très proche de Pietro Tacchini (1838–1905) par sa formation scientifique. En 1890, Tacchini veut faire doter l’observatoire de Catane d’un directeur capable de poursuivre l’exécution de la Carte du ciel sans pourtant abandonner l’orientation astrophysique spécifique de cet observatoire. Il obtient ainsi du gouvernement la création de la première chaire d’astrophysique d’Italie à l’université de Catane et fait nommer Riccó à la fois à la nouvelle chaire et à la direction de l’observatoire. Riccó a également été recteur de l’université de Catane de 1898 à 1900, membre de l’Accademia nazionale dei Lincei, de l’Accademia Gioenia et de l’Union astronomique internationale (Chinnici (1999) ; Ileana Chinnici, “La Carte du ciel. Correspondance inédite conservée dans les archives de l’observatoire de Paris”, Union astronomique internationale - observatoire de Paris - osservatorio astronomico di Palermo, 1999, p. 454–456).↩︎


Références

Chinnici, I. 1999 La carte du ciel : correspondance inédite conservée dans les archives de l’Observatoire de Paris. Observatoire de Paris/Osservatorio Astronomico di Palermo, Paris.↩︎

Titre (dcterms:title)

Annibale Riccò à Henri Poincaré, 21 juin 1899

Incipit (ahpo:incipit)

J'ai l'honneur de vous informer que nous avons fait le calcul ...

Date (ahpo:writingDate)

1899-06-21

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu (ahpo:writtenAt)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Cote (dans les archives) (ahpo:classificationNumber)

X5 R3

Type (ahpo:documentType)

fr Lettre autographe signée

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

12

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

1

Noms cités (ahpo:citeName)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Licence (dcterms:license)

« Annibale Riccò à Henri Poincaré, 21 Juin 1899 ». La Correspondance Entre Henri Poincaré, Les Astronomes Et Les géodésiens. Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 7 février 2023, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/7945