PersonneDyck, Walther von (1856-1934)

Walther Dyck nait à Münich en 1856 dans un famille bourgeoise. Il étudie au lycée technique, puis à la Technischen Hochschule Munchen oü il suit les cours d’Alexander Brill et de Felix Klein. Il est très vite repéré par Klein dont il devient l’assistant en 1879-80. Dyck (1879) soutient en 1879 une thèse intitulée Über regulär verzweigte Riemannsche Flächen und die durch sie definierten Irrationalitäten sous le patronage de ce dernier1. Lorsque F. Klein part à Leipzig, W. Dyck le suit d’abord comme assistant, puis comme Privat Dozent après avoir soutenu en 1882 une habilitation consacrée à des recherches sur la théorie des groupes abstraits2. En 1884, il obtient une position de professeur à la Technische Hochschule de Münich où il effectuera toute sa carrière et dont il en sera par deux fois le directeur. Il décède à Münich en 1934.

Les thèmes de recherche de Walther Dyck sont divers allant des surfaces de Riemann, de la théorie des groupes à la topologie, les courbes définies par une équation différentielle, la théorie du potentiel et la théorie des équations différentielles. Dyck publie essentiellement ses travaux dans les Mathematische Annalen et dans les Sitzungsberichte der Mathematisch physikalischen Klasse der Bayerischen Akademie der Wissenschaften zu München. Dyck est aussi l’auteur de plusieurs contributions sur la formation mathématique des ingénieurs, l’éditeur d’un catalogue des modèles et instruments utilisés en mathématiques (Dyck 1892). On notera aussi ses nombreuses contributions dans les activités de la Deutschen Mathematiker-Vereinigung et son investissement dans l’entreprise de l’Encyklopädie der mathematischen Wissenschaften mit Einschluss ihre Anwendungen animée par F. Klein3 ; à la fin de sa vie, il participe à l’édition des œuvres complètes de Kepler4.

Seules quatre lettres adressées par Walther Dyck à Poincaré ont été retrouvées5. Elles concernent les interactions entre les travaux de Poincaré et ceux de Dyck, dans la première, entre les travaux sur les fonctions kleinéennes6 et ceux de Dyck (1883) sur les distributions régulières de l’espace, dans la troisième, entre leurs premières approches des questions d’Analysis situs. Dyck évoque aussi son retour à Münich, son séjour à Paris en 1883, un voyage de trois mois en Amérique en 1884 durant lequel il fait la connaissance entre autres de Thomas Craig7 et son engagement dans l’entreprise du Répertoire bibliographique des sciences mathématiques promue par la Société mathématique de France.


  1. Les recherches sur les surfaces de Riemann que Dyck (1880a, 1880b, 1881) mène à partir de son travail de thèse donnent lieu à trois articles tous publiés dans le journal dirigé par F. Klein, les Mathematische Annalen.↩︎

  2. (Dyck 1882).↩︎

  3. Voir l’échange entre Guccia et Poincaré à l’issue du Congrès international des mathématiciens de Rome (1908) ([Guccia19080628] à [Guccia19080631]).↩︎

  4. Sur le parcours et les travaux de Walther Dyck, voir (Faber 1935b, 1935a) et (Hashagen 2003). Plus spécifiquement, sur les contributions de Dyck à la topologie algébrique, voir (Pont 1974, 131–53) et (Scholz 1980, 249–58).↩︎

  5. Ces quatre lettres sont conservées dans les archives de la famille Poincaré. On peut penser que les échanges entre Dyck et Poincaré ont été plus fournis, ne serait-ce que de par la proximité de certains de leurs travaux, en particulier en ce qui concerne la topologie algébrique (voir [Dyck18850801]). Comme Ulf Hashagen (2003), qui a publié une biographie de Walther Dyck, le signale dans un message privé, ce dernier consacre 23 des 79 comptes-rendus qu’il rédige pour le Jahrbuch über die Fortschritte der Mathematik à des travaux de Poincaré. Une telle activité concentrée entre les années 1881 et 1885 aurait pu être l’occasion d’échanges épistolaires.↩︎

  6. (Poincaré 1883).↩︎

  7. Sur T. Craig, voir [Craig].↩︎


Références

Dyck, Walther. 1879. “Über regulär verzweigte Riemannsche Flächen und die durch sie definierten Irrationalitäten.” PhD thesis, Münich: Université de Münich.

———. 1880a. “Notiz über eine reguläre Riemann’sche Fläche vom Geschlechte drei und die zugehörige Normalcurve vierter Ordnung.” Mathematische Annalen 17: 510–17.

———. 1880b. “Ueber Aufstellung und Untersuchung von Gruppe und Irrationalität regulärer Riemann’scher Flächen.” Mathematische Annalen 17: 475–510.

———. 1881. “Versuch einer übersichtlichen Darstellung der Riemann’schen Fläche, welche der Galois’schen Resolvente der Modulargleichung für Primzahltransformation der elliptischen Functionen entspricht.” Mathematische Annalen 18: 507–27.

———. 1882. “Gruppentheoretische Studien. Habilitationsschrift.” Mathematische Annalen 20: 1–45.

———. 1883. “Ueber die durch Gruppen linearer Transformationen gegebenen regulären Gebietseinteilungen des Raumes.” Berichte über Die Verhandlungen Der Königlich Sächsischen Gesellschaft Der Wissenschaften Zu Leipzig. Mathematisch-Physische Klasse 35: 61–75.

———, ed. 1892. Katalog mathematischer und mathematisch-physikalischer Modelle, Apparate und Instrumente. Münich: Wolf & Sohn.

Faber, Georg. 1935a. “Walther v. Dyck.” Jahresbericht Der Deutschen Mathematiker-Vereinigung 45: 89–98.

———. 1935b. “Zum Gedächtnis von Walther v. Dyck.” Mathematische Annalen 111: 629–30.

Hashagen, Ulf. 2003. Walther von Dyck (1856-1934). Mathematik, Technik und Wissenschaft organization an der TH München. Stuttgart: Franz Steiner Verlag.

Poincaré, Henri. 1883. “Mémoire Sur Les Groupes Kleinéens.” Acta Mathematica 3: 49–92.

Pont, Jean-Luc. 1974. La topologie algébrique des origines à Poincaré. Paris: Presse Universitaire de France.

Scholz, Erhard. 1980. Geschichte Des Mannigfaltigkeitsbegriffs von Riemann Bis Poincaré. Basel: Birkhäuser.

Nom complet (dcterms:title)

Dyck, Walther von (1856-1934)

Prénom (ahpo:firstName)

Walther von

Nom de famille (ahpo:familyName)

Dyck

Date de naissance (ahpot:birthDate)

1856-12-06

Date de décès (ahpot:deathDate)

1934-11-05

Nationalité (ahpot:citizenship)

Allemand

Lieu de naissance (ahpot:birthPlace)

Situation sociale et professionnelle (ahpot:socialAndProfessionalStatus)

Scientifique
Universitaire
Éditeur

Discipline (ahpot:scientificField)

Mathématiques

Lieu d'exercice (ahpot:workPlace)

Munich

Formation initiale (ahpot:education)

Docteur Université de Munich 1879

Description (dcterms:description)

Mathématicien allemand

Filtrer par propriété

citeNom
Titre Libellé alternatif Classe
Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - décembre 1889 Noms cités Lettre
Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 2 mars 1883 Noms cités Lettre
Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 5 décembre 1889 Noms cités Lettre
citeApparatNom
Titre Libellé alternatif Classe
Gösta Mittag-Leffler à Henri Poincaré - 2 mars 1883 Noms cités dans l'apparat Lettre