LettreGeorg Cantor à Henri Poincaré - 15 décembre 1895

Herrn Professor Henri Poincaré in Paris1

Halle a. d. S. 15 Dec 1895

Lieber Herr College,

Meinen herzlichsten Dank für Ihre Photographie in Cabinetsformat2, welche auch von meiner ganzen Familie, in Erinnerung an Ihren freundlichen Besuch im vorigen Sommer, mit Freunden aufgenommen worden ist. Unser letztes Wort bei Ihrer Abfahrt auf dem Bahnhofe in Halle war : Auf Wiedersehen in Zürich im Herbst 1897 zum constituirenden internationalen Mathematikercongress3.

In Anknüpfung hieran möchte ich die Frage an Sie richten, ob es Ihnen wohl recht wäre, wenn Sie und ich jetzt in einen Ideenaustausch über die Ziele und Aufgaben und die zweckmässigste Art der Verwirklichung der Internationalen Mathematikercongresse eintreten4 ?

Mit der Bitte, mich unbekannterweise an Madame Poincaré auf’s Beste zu empfehlen

Ihr sehr ergebener
G. Cantor


Apparat critique

  1. Cette lettre est transcrite d’après l’édition de la correspondance de G. Cantor avec les français (Décaillot 2008 Lettre 21, p. 230).↩︎

  2. Ce terme technique désigne une photographie collée sur un support en carton de format dit de carte de visite (\(10\,\mbox{cm}\, \times \,14\, \mbox{cm}\)) (Décaillot 2008, n. 10, p. 230).↩︎

  3. Décaillot (2008, 33) cite l’ouvrage de Lehto (1998) sur l’histoire de l’Union mathématique internationale qui observe que “the need for organized international mathematical cooperation beyond the bibliographical was felt early by Georg Cantor(Lehto 1998, 3). Cantor est en effet l’un des instigateurs de l’idée d’une rencontre entre les mathématiciens français et allemands. Celle-ci lui serait venue à l’esprit au cours de l’année 1889 et prendra une ampleur internationale dès 1895 (Lehto 1998, 3) (Décaillot 2008, 32 & p. 39). Dans un premier temps, il s’agit de préparer un congrès constituant à Bruxelles ou Zurich – la ville suisse ayant la préférence de Cantor – afin de préparer le premier congrès qui pourrait avoir lieu à Paris en 1900 lors de l’exposition universelle. Le congrès de Zürich aura lieu du 9 au 11 août 1897. Au sujet des motivations de Cantor, Lehto écrit : “He felt a need to turn to international contacts because his revolutionary ideas in set theory had exposed him to the hostility of his German colleagues” (Lehto 1998, 4). Voir aussi (Décaillot 2009).↩︎

  4. Une dizaine de lettres adressée à des mathématiciens français dont Émile Lemoine (p. ) ou Charles Ange Laisant () abordent l’organisation d’une telle rencontre. Pour plus d’informations, voir (Décaillot 2008, 32–40) et (Décaillot 2009, 2010).↩︎


Références

Décaillot, Anne-Marie. 2008. Cantor et la France, Correspondance du mathématicien allemand avec les français à la fin du XIXe. Kimé.

———. 2009. “L’Entente Cordiale Scientifique Ou La Construction Du Premier Congrès International Des Mathématiciens.” Images de Mathématiques.

———. 2010. “Zurich 1897 : Premier Congrès International de Mathématiciens.” Revue Germanique Internationale 12: 123–37.

Lehto, Olli. 1998. Mathematics Without Borders, A History of the International Mathematical Union. Heidelberg: Springer.

Titre (dcterms:title)

Georg Cantor à Henri Poincaré - 15 décembre 1895

Incipit (ahpo:incipit)

Meinen herzlichsten Dank für Ihre Photographie in Cabinetsformat ...

Date (ahpo:writingDate)

1895-12-15

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Chapitre (ahpo:publishedIn)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

(fr) Document autographe signé

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

0

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

1

Noms cités (ahpo:citeName)

Noms cités dans l'apparat (ahpo:citeApparatName)

Langue (ahpo:language)

de

Éditeur (dcterms:publisher)

Licence (dcterms:license)

« Georg Cantor à Henri Poincaré - 15 décembre 1895 ». La Correspondance Entre Henri Poincaré Et Les mathématiciens. Archives Henri Poincaré, s. d., Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, accessed 31 October 2020, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/8791

Scan