LettreColson à Poincaré, 1886

Albert Colson to H. Poincaré

[Ca. fin 1886]

Mon cher camarade,

Juge toi même si ton retour à Paris est nécessaire : Monsieur Halphen est tellement tiraillé «  qu’il voudrait être à trois cent lieues de Paris jusqu’au jour de l’élection, d’autant plus que son suffrage aura une réelle influence.  »

D’un autre côté, ne crains-tu pas qu’une influence semi politique ne joue un certain rôle dans la future élection ?

Je vais à l’Institut et tu trouveras ci-dessous le nom des principaux membres dont la présence t’intéresse.

Cordialement à toi,

A. Colson

Tourner svp

MM Halphen Darboux Jordan

Les 2 secrét. Perpétuels

Astro les 9 amiraux, Périer Faye

Mec Sarrau, Levy Resal Daubrée

Phys Cornu Fizeau Berthelot

Mannheim en long colloq av. Resal

Tous les chimistes

Hebert etc etc

ALS 3p. Collection particulière, Paris 75017.

Titre (dcterms:title)

Colson à Poincaré, 1886

Incipit (ahpo:incipit)

Juge toi-même si ton retour à Paris est nécessaire.

Date (ahpo:writingDate)

1886

Expéditeur (ahpo:sentBy)

Destinataire (ahpo:sentTo)

Adresse (ahpo:destinationAddress)

Lieu d’archivage (ahpo:archivedAt)

Type (ahpo:documentType)

fr Lettre autographe signée

Section (dans le livre) (ahpo:sectionNumber)

0

Droits (ahpo:rightsHolder)

Archives Henri Poincaré

Nombre de pages (ahpo:numberOfPages)

3

Langue (ahpo:language)

fr

Éditeur (dcterms:publisher)

Licence (dcterms:license)

« Colson à Poincaré, 1886 ». Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 6 février 2023, http://henripoincare.fr/s/correspondance/item/9658