LettrePoincaré à Curie, 1906-04-20

2-18-1. H. Poincaré to Marie Sklodowska Curie

Lozère 20 avril 1906

Madame,

J’apprends par Le Journal la terrible nouvelle; je n’ai pas besoin de vous dire combien elle m’a profondément remué.11Pierre Curie est mort par accident le 19.04.1906, renversé par une voiture à cheval. Le lendemain, Le Journal a publié le récit d’Arthur Dupin (1906). Cet homme si justement illustre, dont le talent égalait le caractère, et d’où émanait je ne sais quel charme, produit délicat de sa modestie et de la finesse de son esprit, n’est plus. On s’apercevra bientôt du vide qu’il laisse en nos rangs, mais en ce moment je pense moins à la perte que vient de faire la Science qu’à la douleur de ceux qu’il laisse derrière lui.22Poincaré (1906) fit l’éloge de Pierre Curie dans un discours prononcé le 17.12.1906, en tant que président de l’Académie des sciences de Paris.

Veuillez croire, Madame, à ma profonde sympathie ainsi qu’en mon respectueux dévouement.

Poincaré

ALS 2p. N.a.fr. 18472 f.97, Bibliothèque nationale de France.

Références

Titre
Poincaré à Curie, 1906-04-20
Incipit
J'apprends par le journal la terrible nouvelle ...
Date
1906-04-20
Adresse
Paris
Lieu
Paris
Type
fr ALS
fr Lettre autographe signée
Section (dans le livre)
1
Nombre de pages
1
Langue
fr
Écrit au plus tard le
1906-04-20
Licence
CC BY-ND 4.0

« Poincaré à Curie, 1906-04-20 ». La Correspondance Entre Henri Poincaré Et Les Physiciens, Chimistes Et ingénieurs. Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 21 février 2024, https://henripoincare.fr/s/correspondance/item/10099