LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - janvier 1875

[Janvier 1875]

Ma chère maman,

Je me hâte de te dire que le coup de la spirale n’est autre chose qu’un four de Bonnet qui a complètement perdu la boule depuis l’événement ; il a voulu calculer combien cela me faisait perdre ; il a trouvé que cela me faisait gagner 600 points. Je ne t’avais parlé de la spirale que pour te donner une idée nette de l’effet produit sur Bonnet. Il n’est pas question d’exam [examen] de rappel. Cela est impossible et ne s’est jamais fait. Carcanague1, Lagoût2, Grossoure3 qui sont les victimes les plus célèbres de Gournar l’ont demandé et n’ont rien obtenu. J’ai vu M. Rinck et je ne l’ai pas laissé aller chez Bonnet4.

 


  1. Alexandre Claude Carcanagues était sorti de la promotion 1871 de l’École polytechnique avec le 2e rang et s’était ensuite dirigé vers l’École des mines de Paris.

  2. René Auguste Lagout était de la même promotion que Carcanagues. Il était entré en 1873 à l’École des ponts et chaussées avec le premier rang.

  3. Albert Durand de GrossouvrePoincaré écrit Grossoure dans la lettre – avait fait des études brillantes à l’École polytechnique puis à l’École des mines.

  4. La seconde année d’études à l’École polytechnique était bien plus difficile que la première année. Cette remarque laisse entendre que Jules Rinck avait probablement l’intention de demander une mesure de clémence ou d’adoucissement de la note auprès de la direction des études de l’École polytechnique. Voir les lettres 125 et 126.

Titre
Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - janvier 1875
Incipit
Je me hâte de te dire que le coup de la spirale ...
Date
1875-01
Identifiant
L0126
Adresse
Nancy
Lieu
Paris
Sujet
fr Colles et examens (polytechnique)
Lieu d’archivage
Private collection 75017
Type
fr Lettre autographe
Section (dans le livre)
3
Droits
Archives Henri Poincaré
Nombre de pages
2
Mots d'argot polytechnicien cités
Gournard
Numéro
126
Langue
fr
Éditeur
Archives Henri Poincaré
Laurent Rollet
Licence
CC BY-ND 4.0

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Janvier 1875 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 15 juin 2024, https://henripoincare.fr/s/correspondance/item/13420