LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - juin 1875

[Juin 1875]

Ma chère maman,

Je suis allé dimanche à Bleau ; je suis parti à 8 h 40 par un train rempli de trombones et de clarinettes et qui se recrutait à chaque station de nouvelles clarinettes. Je descends à Bleau avec les clarinettes constituant 115 orphéons distincts1 et je vais rue de France 128 à travers les guirlandes, les drapeaux et les lanternes vénitiennes en expectative. Là j’apprends qu’Élie2 est seul à la maison, M. et Mme Rinck étant à Luxembourg pour voir M. Denis qui a une attaque. Le soir nous allons au jardin réservé aux Bleaux qui est rempli de clarinettes qui jouent 4 fois le même air devant un jury en train de boire de la bière. Couacs sur couacs ; la musique de M. le duc de Mouchy3 se distingue particulièrement dans ce genre d’exercice.

1. Tu avais déjà deviné que le point à déterminé était un centre de g et d’ailleurs il était sur le tapis.

 


  1. Poincaré évoque ici sans doute un rassemblement organisé par le mouvement des orphéons. Les sociétés chorales ou orphéoniques constituaient un mouvement musical et festif de masse en France. Elles rassemblaient des milliers de chanteurs et de musiciens issus des classes moyennes et populaires.

  2. Élie Rinck.

  3. Peut-être Poincaré faisait-il référence à Antoine Just Léon Marie de Noailles , cinquième duc français de Mouchy ? Marié à la princesse Anne Murat en 1865.

Titre
Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - juin 1875
Incipit
Je suis allé dimanche à Bleau ; je suis parti à 8h40 ...
Date
1875-06
Identifiant
L0182
Adresse
Nancy
Lieu
Paris
Sujet
fr Jeux littéraires
fr Visites familiales et amicales
Lieu d’archivage
Private collection 75017
Type
fr Lettre autographe
Section (dans le livre)
3
Droits
Archives Henri Poincaré
Nombre de pages
2
Mots d'argot polytechnicien cités
Bleau / Bleaux
Noms cités dans l'apparat
Anne Murat
Poincaré, Henri (1854-1912)
Numéro
182
Langue
fr
Éditeur
Archives Henri Poincaré
Laurent Rollet
Licence
CC BY-ND 4.0

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - Juin 1875 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 16 juin 2024, https://henripoincare.fr/s/correspondance/item/13619