LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - août 1876

[Août 1876]

Vendredi St Étienne

Hôtel de France

Ma chère maman,

Je commence à aller bien mieux, le système commence à se dessécher. Je marche assez bien ; mais je ne pousse pas l’audace jusqu’à mettre des bottes. J’irai demain à Terrenoire1. Qu’est ce que c’est que le bobo de bras de papa. Nous comptions trouver Morard en mission ici ; mais il est parti.


  1. Cette commune n’existe plus depuis sa fusion avec la ville de Saint-Étienne en 1970. Dans la seconde moitié du 19e siècle ce village était fortement industrialisé. Profitant de l’arrivée du chemin de fer et de l’industrie de la houille il abritait des usines et des forges.

Titre
Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - août 1876
Incipit
Je commence à aller bien mieux ...
Date
1876-08
Identifiant
L0264
Adresse
Nancy
Lieu
Paris
Sujet
fr Voyage d’études à Grenoble et Saint-Étienne (1876)
Lieu d’archivage
Private collection 75017
Type
fr Lettre autographe
Section (dans le livre)
4
Droits
Archives Henri Poincaré
Nombre de pages
1
Mots d'argot polytechnicien cités
Système
Numéro
264
Langue
fr
Éditeur
Archives Henri Poincaré
Laurent Rollet
Licence
CC BY-ND 4.0

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - août 1876 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 30 mai 2024, https://henripoincare.fr/s/correspondance/item/3664