LettreHenri Poincaré à Eugénie Poincaré - février 1875

[Février 1875]

Ma chère maman,

Nous avons schicksalé nos colleurs et je suis assez content. J’ai Halphen, Potier1 et Salicis. Bonnefoy ; Halphen, Potier et Rozé2. J’avais d’abord schicksalé Rozé ; mais je l’ai échangé contre Salicis. Cela a été le seul événement depuis mercredi.

 


  1. Alfred Potier.

  2. Constant Marie Rozé avait fait ses études à l’École polytechnique (promotion 1859) et s’était ensuite tourné vers le génie.

Titre
Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - février 1875
Incipit
Nous avons schicksalé nos colleurs et je suis assez content ...
Date
1875-02
Identifiant
L0136
Adresse
Nancy
Lieu
Paris
Sujet
fr Examens intermédiaires et finaux
fr Colles et examens (polytechnique)
Lieu d’archivage
Private collection 75017
Type
fr Lettre autographe
Section (dans le livre)
3
Droits
Archives Henri Poincaré
Nombre de pages
1
Mots d'argot polytechnicien cités
Schicksale / Schicksaler
Colleur
Numéro
136
Langue
fr
Éditeur
Archives Henri Poincaré
Laurent Rollet
Licence
CC BY-ND 4.0

« Henri Poincaré à Eugénie Poincaré - février 1875 ». La Correspondance De Jeunesse d’Henri Poincaré : Les années De Formation, De l’École Polytechnique à l’École Des Mines (1873-1878). Archives Henri Poincaré, s. d, Archives Henri Poincaré, s. d, La correspondance d'Henri Poincaré, consulté le 16 avril 2024, https://henripoincare.fr/s/correspondance/item/4006